dimanche 24 juin 2007

Parce que j'ai passé un bon week-end

Je suis absent depuis bien trop longtemps, pour cause de tournage mais aussi par manque de connexion, de temps et d'actualité. Cela n'empêche pas le fait que je rencontre des gens interressants.
L'un de mes collègues (on va l'appeler Be.) avec qui je me marrais bien sur le plateau et avec qui j'ai pris l'habitude de chatter, de s'appeller pendant des heures pour se marrer... enfin bon, je parlais donc de Be. qui est venu sur Paris ce week-end (dans le sens fin de semaine... car il est arrivé jeudi pour rentrer samedi chez lui). Je lui avais un peu lourdement proposer de venir dormir chez moi en tout bien tout honneur.

J'ai enfin compris le sens de l'expression americaine friend with benefits qu'utilise régulierement l'un des patron du Kafé.
Ce garçon est assez charmant, assez drôle, assez mignon, et il a un putain de bo petit Q (je ne devrais pas écrire ça car il va lire ce que j'ecris mais bon...).
J'ai passé deux semaines de tournage avec lui, à lui lancer des perches tellement énormes, à relever la moindre allusion sortant de sa bouche, à pervertir chacun de ses propos et à connoter les miens.
Et, malgré ma fatigue, on a baisé jeudi soir et samedi matin (enfin dans l'apres midi... mais pour moi c'était le matin). Enfin, plus exactement, on a pris de plaisirs ensemble (surtout moi).
Je pense que l'on avait besoin de sensualité, de contacts charnels. Ca m'a fait du bien de dormir (tout court), de dormir avec quelqu'un, de dormir avec un garçon, de dormir avec un garçon charmant.

Je ne sais pas ce qu'il a en tête... moi non plus mais j'ai passé un très bonne soirée avec lui hier (entre amis).
J'espère qu'il sera pour moi un ami avec bénéfices, un ami tout court je pense en tout cas.

Je ne sais pas si j'ai déjà parler de mon besoin d'avoir une attirance sexuelle pour mes amis, de mon besoin de passer ce cap pour stabiliser mes relations amicales.
Je crois que j'ai besoin de coucher avec mes amis pour me détacher de ce desir, et pouvoir me concentrer sur la relation purement amicale.
En même temps, j'aime ce melange des genres, ami/amant/aimant
J'aime mes amis
J'aime mes amants
J'aime mes aimants
J'aime

Mon prenom signifie en hebreu le chéri, celui qui est aimé de Dieu et des hommes.
Et moi, je transmet cet amour provenant de Dieu vers mon entourage.
J'ai besoin de me faire aimer. et d'aimer les autres

1 commentaire:

B. a dit…

C'est le "putain de bo petit cul" qui parle!

Hé oui, tu t'en doutais bien, la curiosité m'a poussé à venir voir ce que tu allais ecrire. Je n'aurai surtout pas voulu rater ça! Tant de compliments à mon égard ... tout doux, l'ami, j'suis pas habitué !

J'ai passé de trés bons moments en ta compagnie. J'ai pris beaucoup de plaisir (no comment...) à te découvrir dans un autre univers, dans ton univers.
Encore merci de m'y avoir laissé une place le temps d'un week end...

Je sais pas ou tout ça nous ménera, je ne veux pas savoir ... je préfere surfer sur le présent...


A trés bientôt, pour de nouvelles aventures ...