lundi 6 novembre 2006

Parce qu'un matoo peut poser un lapin

Lorsque Matoo, que j'ai croisé par hasard hier soir, m'a dit : "Rendez-vous demain à 22h, je viendrais avec Virginie"... Je me suis dit "Merde, ça va être dur lundi matin" puis "Chouette, ça fait longtemps que je n'ai pas vu Virginie".

Donc, ce soir, à 22h, j'arrive après une longue journée au café où j'ai mes habitudes, je croise Niklas (je ne lui parle que de moi, je ne lui demande même pas comment il va... mais il est quand même pas mal avec ses cheveux longs), je salue le "personnel" (c'est moche comme terme pour des personnes qui sont aussi des amis...), je passe à une table où se trouvent des habituéEs / amiEs en fin de soirée (là, ça fait la Régine qui, comme une starlette des années 70, passe saluer tout la Palace!), je reste un peu avec elles, les laisses partir, heureux de ce court moment passé en leur compagnie.
Il est 23h et je me dis que, non décidément, je ne verrai pas Virginie ce soir... je ne prendrai pas un verre avec matoo...
Et je suis triste de devoir rentrer chez moi après une journée plus que réussie (j'ai vu plein de gens qui m'ont fait plaisir) et une toute fin de soirée un peu gâchée...

2 commentaires:

Matoo a dit…

Je suis désoléééééééééé ! Rhalalalala en plus comment j'ai insisté la veille. Vraiment pardon, pardon, pardon ! On a été coincé sur Cergy, et je n'avais pas ton numéro... (ni ton mail) :'(

ekkooo a dit…

et le tel du café ??
et le 118???